Archive pour mai 2008

Sortie de l’association à Verdun, 31 mai et 1er juin

Mardi 13 mai 2008

Le prochain week-end de l’association aura lieu les samedi 31 mai et dimanche 1er juin.
A cette occasion, nous vous proposons des itinéraires totalement inédits, autour de Verdun, qui nous servira de base de départ en nous offrant les facilités habituelles en termes d’hébergement et de repas.

Lire le reste de cet article »

La Grande Guerre et l’arrière (1914-1919), par José Cubero

Dimanche 11 mai 2008

Département frontière qui refusa durablement le service armé, les Hautes-Pyrénées reflètent une image tout à la fois complète et contrastée de l’arrière pendant la « Grande Guerre ». L’Arsenal qui amalgame 16 000 personnes, ouvriers mobilisés (les affectés spéciaux), travailleurs espagnols, coloniaux et mains-d’œuvre féminine rurale livrent des quantités croissantes de canons et d’obus. La base hydroélectrique constituée par les Pyrénées favorise aussi l’émergence d’un véritable complexe militaro-industriel. Des usines d’explosifs sortent de terre à Pierrefitte et Lannemezan pendant que villes et bourgs fournissent uniformes, harnachement, selles, caisses à munitions et usinent les obus. Lire le reste de cet article »

Les ténèbres de l’occupation, par Jean-Claude Auriol

Vendredi 9 mai 2008

Pour l’auteur, il était temps aujourd’hui de rédiger un ouvrage sur un aspect particulier de cette guerre que l’on a dit « grande » : l’occupation allemande dans les régions du Nord et de l’Est de la France. En effet, on a beaucoup écrit sur la « boucherie » du XXème siècle mais peu d’auteurs se sont penchés sur la souffrance des hommes, des femmes et des enfants dans les zones envahies. Les violences infligées aux civils durant ce conflit est un sujet qui est le parent pauvre de l’historiographie de la 1ère guerre mondiale. Lire le reste de cet article »

Souvenirs de guerre d’un soldat du 109e RI

Vendredi 9 mai 2008

Louis-Auguste Hubert était instituteur en 1914, lorsqu’il a été mobilisé pour le front, à l’âge de 24 ans, et affecté au 109e régiment d’infanterie. Pendant les quatre années de guerre, jusqu’à la signature de l’armistice, il a noté au jour le jour le déroulé de ses journées sur des bouts de papiers conservés au fond de ses poches. Son témoignage décrit les événements au plus juste, l’attente et les angoisses, les perspectives de bonheur éphémère lorsqu’une permission est accordée. Les dernières pages, qui décrivent la fin de la guerre et l’annonce d’un probable armistice sont un pur moment d’émotion. De nombreuses photos et croquis de l’auteur complètent son témoignage.


Editions Jets d’encre – 110 pages – Format : 210 x 200 mm – Prix : 21 € Présentation de l’éditeur (format pdf)