Articles taggés avec ‘Monuments commémoratifs’

Rencontre avec Laurence Graffin et Carine Trévisan

Mardi 12 juillet 2016

L’Ecole des filles, espace d’art situé à Huelgoat, dans le Finistère organise des rencontres littéraires, culturelles et historiques.
Ce samedi 16 juillet, dans le cadre des commémorations de la Grande Guerre, il invite Laurence Graffin, auteur d’un livre très documenté sur un peintre camoufleur, André Mare, et Carine Trévisan, spécialiste des rapports entre l’art et la guerre.

Lire le reste de cet article »

Court-métrage cherche financement

Mardi 18 novembre 2014

Jeune auteur-réalisateur, Stéphane Landowski s’apprête à réaliser un court-métrage sur la première guerre mondiale « A ses enfants la patrie reconnaissante ». Soutenu par France 2, le CNC et la Mission Centenaire, l’histoire s’inspire de son arrière-grand père, Paul Landowski, qui a sculpté de nombreux monuments aux morts.
Plus qu’un film sur la guerre de 14, c’est un film sur la mémoire et sa construction.

Synopsis : 1919. Paul, sculpteur, se rend de village en village pour ériger les monuments aux morts qui fleurissent partout dans le pays. Mais lorsqu’il arrive dans le petit bourg de Sancerre, les traumatismes de la guerre resurgissent : après tant et tant de monuments aux morts, ce monument sera-t-il enfin celui du retour à la vie ?
Au casting Jean-Louis Coulloch (Lady Chatterley), Jean-Marie Frin (Des hommes et des dieux), Raphaëlle Agogué (la Rafle) et Patrick Descamps (38 témoins, un Village français).

Pour aller au bout de son projet, le réalisateur a lancé un complément de financement sur la plateforme ULULE.

N’hésitez pas à le soutenir et à partager le lien.

 

Du Soldat inconnu aux monuments commémoratifs belges

Lundi 25 novembre 2013

A l’occasion du centenaire de la Guerre 14-18, l’Académie royale de Belgique publie un livre de près de 300 pages, richement illustré (285 x 245 mm) sur la mémoire de la Première Guerre mondiale en Belgique :
Du Soldat inconnu aux monuments commémoratifs belges de la Guerre 14-18

Cet ouvrage – qui esquisse la politique mémorielle belge durant l’entre-deux-guerres – est fondamental pour appréhender les commémorations et les monuments aux morts de la Guerre 1914-1918 aux niveaux national, provincial et communal.
Il évoque notamment les monuments éphémères dressés lors de la Joyeuse entrée du roi Albert et de la reine Elisabeth à Bruxelles le 22 novembre 1918, l’histoire du Soldat inconnu enterré sous la Colonne du Congrès, le projet de monument national qui devait être édifié dans la capitale et la genèse des monuments commémoratifs érigés partout en Belgique.

L’auteure, Stéphanie Claisse, est docteure en histoire contemporaine de l’Université catholique de Louvain et diplômée en journalisme. Elle a rédigé plusieurs ouvrages et articles sur les enjeux commémoratifs et les questions de reconnaissance après la Première Guerre mondiale en Belgique.

version imprimée
Couverture souple 28,5 x 24,5 cm | Illustrations couleurs | 25€

version numérique
Format .epub | Pour liseuses, tablettes et ordinateurs | 9,5mo | 3,99€