Articles taggés avec ‘Photographies’

Emoi Photographique accueille 14-18 de Bruno Mercier

Mardi 14 mars 2017

Dans le cadre de son exposition collective EMOI PHOTOGRAPHIQUE (25 mars-30 avril 2017) la ville d’Angoulême accueille le photographe Bruno MERCIER pour son travail « 14-18 – LA GRANDE GUERRE » (Blind Memory II)

« Dans ce nouveau volet des Blind Memories j’ai voulu retourner aux racines du mal, là, donc, où les premières lignes de l’histoire du XXe siècle ont été esquissées. Parcourir les champs de batailles de « la der des der », toucher du regard les cicatrices de ces terres meurtries, écouter les cris silencieux des millions d’hommes enfouis là… 9 millions, une génération sacrifiée, des familles pulvérisées, 6 millions d’orphelins…
Je suis un homme d’images. Et comme de bien entendu, tout est parti d’une image, de deux, pour être précis. Deux vieilles photos sur le buffet familial. Des hommes, dans la force de l’âge, mes arrière-grands-pères… « Tombés au Champ d’honneur » comme on dit. En 15… Là bas, dans la Marne et en Argonne.
Alors c’est également pour eux que j’ai initié cette série. »

Voir le dossier de presse

Voir le site de l’artiste

Jours de guerre : exposition photographique

Dimanche 27 avril 2014

Du 21 mai au 22 juin 2014, la Parisienne de Photographie présente à l’Orangerie du Luxembourg une exposition qui retrace en 120 photographies grand format la vie des Français durant la Première guerre mondiale. Ce projet a vu le jour grâce à la numérisation récente du fonds photographique d’Excelsior, quotidien parisien édité entre 1910 et 1940.

Cliquer sur l’image pour télécharger la brochure de présentation.

Fonds numérisé de la BDIC

Samedi 8 janvier 2011

La Bibliothèque de Documentation internationale contemporaine (BDIC) propose désormais l’accès à ses collections numérisées depuis Gallica, le portail du patrimoine numérique de la Bibliothèque Nationale de France.
La BDIC possède un fonds très important de collections, d’écrits et d’images de la Guerre de 1914-1918. Ils seront rapidement accessibles en très grand nombre.

On y trouve 102 journaux de tranchées, écrits et réalisés sur le front par les soldats français et qui témoignent de leur vie quotidienne : Rigolboche, Le bulletin désarmé, Le rire aux éclats…


Gardons le sourire : journal du 102e Territorial

Les clichés pris par les photographes de la Section photographique des Armées. Les tirages conservés d’abord rue de Valois et enrichis de nombreux dons et achats ont été confiés en 1956 à la BDIC, alors Musée de la Guerre. La numérisation de ces 546 albums, nommés “Collection Valois” permet d’accéder depuis Gallica à plus de 10 000 documents.


La Bassée, 23 décembre 1915 : Rue de Lens.
Déménagement de la propriété de Mlle Marie Freinel par les Allemands.

La BDIC donne également accès à 250 000 pages ou images déjà numérisées : lettres et albums privés de soldats, historiques des régiments de l’infanterie française et archives de la Grande Guerre ; brochures et archives des mouvements pacifistes (1890-1940), etc

14-18 : un autre regard

Samedi 6 novembre 2010

Les éditions Jourdan nous signalent la parution de l’ouvrage de Jacques Braibant : 14-18, un autre regard (250 pages, 24,90 €).
Ce livre propose une relecture de certains aspects de la guerre en s’interrogeant sur la validité de leurs interprétations. Il est illustré de plusieurs centaines de documents photographiques totalement inédits, oeuvre d’un photographe aux armées dont on avait totalement perdu le travail et qu’un de ses petits-fils vient d’exhumer.
•  L’auteur : Jacques Braibant est écrivain et traducteur. Passionné d’histoire, il est l’auteur de plusieurs publications dans ce domaine et journaliste.
•  Contact presse
•  Télécharger le communiqué de presse

Haverskerque (59) vu par les photographes

Jeudi 4 novembre 2010

L’association l’Alloeu Terre de Batailles 1914-1918 propose à l’occasion du 11 novembre 2010 une exposition photos sur les regards que des soldats photographes ont posés sur Haverskerque et ses environs ainsi que sur l’histoire des civils dans la guerre, ceux vivant derrière les lignes.
Les clichés proviennent de collections personnelles, de l’IWM, de l’AWM et de la BDIC. L’exposition est accompagnée d’une causerie sur le thème des civils dans la guerre et d’une balade sur les lieux de mémoire. Une exposition « artistique » des plus beaux clichés est installée dans des lieux insolites de la commune.
Pour plus de renseignements, cliquer sur l’affiche.

Photographies de l’enfer et du chaos

Dimanche 21 décembre 2008

Depuis le 11 novembre dernier La Coupole propose une exposition de clichés pris par les photographes des armées française, britannique, canadienne, australienne et allemande.
Elle montre, à l’aide de documents rares, la violence d’un conflit inédit qui a profondément marqué l’histoire européenne du 20e siècle.
L’exposition est présentée dans les galeries de La Coupole. Certaines sont accessibles pour la première fois au public et bénéficient d’une nouvelle mise en lumière.

Exposition proposée du 11 novembre 2008 au 11 novembre 2009.
Gratuit dans le cadre d’une visite générale de La Coupole.
Tarif : 3 € pour l’exposition seule. (Tarif famille disponible)
Ouvert tous les jours de l’année, de 9h à 18h (de 10h à 19h en juillet et en août)
Fermeture annuelle : du 22 décembre 2008 au 4 janvier 2009 inclus.